Liu Bolin

Nouvelles acquisitions : N’hésitez pas  à les emprunter !

Déambulation lente et jubilatoire, comme une fin d’après-midi pluvieuse chez Coiffard, à la découverte de cet Espace Diderot

Stoppée.

Un documentaire, grand format, carré,  à la couverture colorée sur fond blanc. Deux mots : LIU BOLIN

Livre en main, je distingue. Cherche à comprendre.

Photo d’un rayonnage de boîtes de conserves -marques inconnues-, minutieusement empilées. Lumière blafarde de grande surface.

A la base, sur le carrelage grisâtre, une paire de  ballerines chinoises se confond avec le sol… Couleur, oui, confondante, à peine perceptible. Indice des brides.

Un homme… L’artiste !

L’artiste peint. De la tête aux pieds. Yeux clos.

Ballerines, pantalon, vareuse, mains, visage, cheveux. Chaque centimètre carré peint.

Mise en scène édifiante.

Art ! Art du camouflage !

J’ouvre l’ouvrage…

Galerie Paris-Beijing.

Et je feuillette avec délectation…. exerçant l’œil à repérer, distinguer.

Liu Bolin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s