Code d’honneur

Dans certaines professions, comme les grands couturiers ou les cuisiniers de renom, le droit d’auteur n’existe pas. Apparaissent alors les « codes d’honneur ».

Par exemple, en reprenant la recette d’un collègue réputé, un grand cuisinier se devra d’améliorer celle-ci et non de la reproduire à l’identique. Il se conforme ainsi à une règle stricte et  implicite de loyauté, qui l’engage envers ses pairs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s